Léonie Williamson

Co-fondatrice & CEO @JeudiMerci

Léonie Williamson

Co-fondatrice & CEO @JeudiMerci

Trouver ses clients en tant que freelance: 6 méthodes

Avoir plus d’autonomie, travailler là où on le souhaite, organiser notre emploi du temps comme ça nous arrange,… La vie de freelance a de nombreux avantages! Mais être freelance n’est pas un long fleuve tranquille, et LE plus gros challenge rencontré par les freelance (pour 65% d’entre nous, d’après une étude menée par Malt) est de trouver des clients.

Si vous avez choisi de devenir freelance, ou si vous pensez à le devenir, c’est pour travailler en tant qu’expert sur un sujet qui vous passionne. Mais pour mériter ce travail passionnant, il faut également développer votre activité, prospecter, réseauter, pour trouver les clients qui vous feront confiance!

Sur le blog JeudiMerci, on aimerait vous partager nos retours d’expérience, nos conseils pour vous aider à créer une stratégie afin de vous faire connaître de vos potentiels clients, et de fidéliser ceux que vous avez déjà.

Pour ce premier article de la série, on vous donne 6 méthodes qui vont vous permettre de trouver des missions au quotidien.

1- Réseau, réseau, réseau

Anciens camarades d’école, famille, amis, anciens collègues,… Ces personnes qui vous connaissent personnellement peuvent devenir vos premiers prescripteurs. Il est important de soigner son réseau et de ne pas le solliciter QUE quand on en a besoin.

Comment solliciter votre réseau ?

Donnez leur des informations sur votre situation et sur le type de mission que vous recherchez, afin qu’ils vous recommandent si ils en ont l’opportunité. Et si vous ne voulez pas qu’ils aient l’impression que vous cherchez à leur vendre quelque chose, demandez leur simplement du feedback!

Un exemple rien que pour vous:

« Coucou Nathalie, j’espère que tu vas bien et que l’aménagement de ta maison avance ! J’ai (enfin) créé un site web sur lequel je présente mon offre freelance: est-ce que tu pourrais y jeter un coup d’oeil et me dire ce que tu en penses ? M.E.R.C.I!! »

Ce petit exemple fonctionne parfaitement pour une Nathalie qui vient de déménager. Dans tous les autres cas, pensez à changer la phrase d’accroche!

Vous pouvez aussi faire appel à votre réseau pour qu’il vous mette en relation avec certains clients potentiels. Par exemple, si vous avez toujours rêvé de travailler pour Ubisoft, n’hésitez pas à demander une mise en relation avec quelqu’un qui travaille là bas, pour comprendre si Ubisoft recrute des freelance, si oui quels types de compétences ils cherchent,… Et finissez l’entretien en évoquant ce que vous faites.

N’oubliez pas le mot magique !

Résultat de recherche d'images pour "looking for clients meme"

Lorsque quelqu’un vous recommande, ou prends du temps pour vous aider, n’oubliez pas de le REMERCIER. Un Merci sincère valorisera votre apporteur d’affaire et le poussera à vous recommander à nouveau.

2 – La technique de l’oreille

Un ami (poke Renan) à qui je demandais comment il trouvait ses clients m’a dit « c’est hyper simple, je te fais un dessin ». Et il a dessiné… Une oreille. J’ai trouvé ça un peu bizarre, d’autant que je n’ai pas tout de suite compris que c’était une oreille (le dessin ne fait pas partie de ses innombrables talents ?)

Mais une fois qu’il m’a expliqué pourquoi il avait dessiné cette oreille, j’ai été subjuguée! Sa méthode est très simple: il fait parler ses prospects pour comprendre leurs problèmes, leurs ambitions, leurs envies,… En orientant la discussion mais sans parler de lui. A la fin de la discussion, il explique en une phrase ce qu’est son expertise, et demande simplement à son prospect si il serait intéressé par une proposition commerciale. Dans 80% des cas, son prospect est intéressé, et Renan a toute les infos nécéssaires pour lui faire une proposition parfaitement alignée avec ses attentes.

Si vous voulez plus de détails sur cette technique, dites-le moi en commentaire, et je créerais un article dédié!

3- Trouver ses clients sur LinkedIn

Ne sous-estimez pas la puissance de LinkedIn: un profil complet et bien renseigné vous apportera énormément de visibilité.

Je vous recommande cet article pour comprendre comment créer un profil LinkedIn qui déchire pour booster votre activité freelance. Et en plus de ça, demandez à d’anciens collègues ou à d’anciens clients de vous écrire une recommandations sur LinkedIn: la plupart des gens le feront avec plaisir, et cela rassurera énormément vos clients potentiels.

Pour que votre profil gagne en visibilité, vous pouvez publier des articles, ou reposter des articles liés à votre domaine d’expertise et qui vous ont inspiré. L’objectif: affirmer votre position d’expert, et créer des liens avec une communauté intéressée par cette expertise. Certains outils, comme par exemple Lempod, vous permettront de booster la visibilité du contenu que vous publiez sur LinkedIn, afin de toucher un réseau plus large.

4- Fidélisez vos clients existants

Trouver un nouveau client quand on est freelance peut être long et stressant, donc essayez de fidéliser vos clients existants.

Comment est-ce qu’on fidélise un client? Il faut bien entendu que votre travail soit de très bonne qualité, mais ça ne suffit pas! Il est primordial de créer un lien affectif avec vos clients. On vous parlera beaucoup de Personal Branding dans nos articles, car c’est la clé pour laisser un souvenir impérissable à vos clients! Votre objectif est que vos clients pensent directement à vous s’ils ont un besoin qui touche à votre domaine d’expertise.

Si vous avez apprécié travailler avec eux, montrez le! Et pas seulement en envoyant un petit email en fin de mission. Allez plus loin en envoyant une jolie carte ou un petit cadeau qui prouvera que vous vous investissez dans cette relation.

Et si vous n’avez pas le temps d’aller acheter une carte, de l’écrire, puis de la poster, rendez-vous sur JeudiMerci ?

5- Les plateformes (Malt, Comet,…)

Elles fonctionnent très bien pour certaines expertises, beaucoup moins bien pour d’autres.

Mon expérience personnelle est la suivante: inscrite sur ces plateformes avec un titre de « Product Manager », j’ai eu des propositions de missions. Beaucoup de propositions de missions. Mais elles étaient toutes de la forme suivante: « mission de 6 mois à plein temps, dans les locaux de l’entreprise, à Paris« .

J’ai choisi de devenir Freelance pour avoir un travail varié, dans un environnement flexible. Ces missions ne correspondent pas du tout à mes envies et à ma vision de travail en tant que freelance: ce n’est pas le lieu où trouver mes clients.

C’est également compliqué d’utiliser les plateformes pour se lancer, car la visibilité de votre profil sera accrue si vous avez déjà des missions, déjà des références. Il faudra donc commencer par un autre canal pour trouver vos premières missions, et utiliser ces missions pour booster votre visibilité sur les plateformes. Donc vous l’aurez compris, je ne recommande pas les plateformes comme une source magique pour trouver des missions!

6- trouver ses clients en démarchant par email (« cold emailing »)

Il y a des entreprises avec lesquelles vous rêvez de bosser ? Vous avez testé une app et avez trouvé un axe d’amélioration exceptionnel ? Ca vaut le coup d’envoyer un email à l’entreprise en question, en expliquant ce que vous pensez pouvoir faire pour eux.

Cette démarche étant inattendue, elle éveillera la curiosité de votre interlocuteur, surtout si votre analyse est spécifique et argumentée.

J’ai récemment utilisé cette technique pour contacter l’entreprise des transports publics de ma ville, après avoir eu une très mauvaise expérience avec leur application mobile, qui ne fonctionne ABSOLUMENT pas. Je leur ai donc rédigé un mail contenant toutes les pistes d’amélioration que j’avais identifié pour leur app. Ils m’ont répondu de façon très positive, mais n’ont pas pour l’instant le budget nécéssaire.

Je suis persuadée que le jour où ils auront le budget nécéssaire, ils penseront à moi.

Ainsi s’achève le premier article de notre série destinée à aider les freelance à structurer leurs actions pour trouver des missions et des clients qui les motivent. Si vous avez des remarques afin qu’on améliore notre contenu, envoyez moi un mail à leonie@jeudimerci.fr, ou laissez un commentaire sur cet article: ça nous aide énormément ?

A bientôt,

Léonie